anipassion.com
Partagez|
A157-1703.74-2 - The Hanging Tree
Messages : 25
Date d'inscription : 16/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: A157-1703.74-2 - The Hanging Tree Mar 23 Jan - 17:41

Rapport de Balthazar Zacharias sur la mission « The Hanging Tree »



Ce fut de bon matin que nous préparâmes cette mission. On nous a reporté une vague de suicides par pendaison inexpliquée dans le village minier nouvellement réouvert d’Albernathy, situé à deux heures de train au Nord-Est de Londres. Nous nous sommes donc renseignés dans les archives. J’ai pour ma part trouvé une carte des lieux, ainsi que diverses informations, comme le fait que les villageois indiquent avoir vu des fantômes dans la forêt à chaque disparition ou pendaison. Durant les recherches, Benjamin Pressler a prononcé une phrase qui semblait être du latin, avant de sembler ressentir une douleur et qu’une marque apparaisse sur sa main. La marque était celle représentant Saturne.

Suite à ces recherches, nous prîmes le train afin de nous rendre sur les lieux. Pendant le trajet nous lûmes les quelques dossiers que nous apportâmes avec nous. A notre arrivé nous remarquâmes qu’il y avait peu de vie dans ce village. Nous ne vîmes que deux personnes pour accueillir à la sortie du train. Tandis que mes compagnons discutaient avec ces villageois, j’eus une vision. Des cordes nouées de noeuds coulants, accrochés en masse au plafond d’une pièce sombre. J’attendis qu’ils eurent finit de discuter et j’en informa mes compagnons. Suite à ça, la main de Mr Pressler s’est levée d’elle même, attirée par la forêt. Nous choisîmes de suivre la direction indiquée par la main et nous nous enfonçâmes dans l’étendue sylvestre.

Une fois à l’intérieur du bois, je décidai d’ouvrir ma perception psychique comme à mon habitude, afin de détecter la présence d’ennemis potentiels. Mais à ma surprise, cette forêt m’écrasa sous une pression mentale extrêmement puissante : ce lieu était anormal, c’était certain. Sous cette pression je fus contraint de refermer mon esprit, je n’aurais pas pu supporter plus longtemps cet étouffement. Ce fut à ce moment que je perçus la comptine… Une comptine à faire froid dans le dos :

Are you, are you
Coming to the tree
They strung up a man
They say who murdered three
Strange things did happen here
No stranger would it be
If we met at midnight
In the hanging tree

Mr. Delingger s’abaissa et arracha une plante. Il s’agissait d’une mandragore, dont on dit qu’elle pousse là où un homme est mort pendu. Nous continuâmes ensuite notre inspection quand tout à coup, je sentis quelque chose m’attraper la jambe. Avant même de comprendre, je me retrouvais à terre traîné en arrière, puis un noeud coulant s’enroula autour de mon cou et me tira en l’air. En moins de deux secondes, je me retrouvais pendu. Mais dans ma surprise j’eu le temps d’entrevoir Mr Delingger faire volte-face et tirer dans la corde qui se dénoua et me propulsa dix mètres plus loin. Le temps de reprendre mes esprit, je vis Mr Pressler trancher un mort-vivant, puis un deuxième. Tout se passa comme au ralentit, Mr Grant dégaina son épée, et fit un coup d’estoc vers un cadavre animé, mais Mr Pressler passa au même moment devant pour s’occuper du même mort réanimé. Il en résultat que la lame de Mr Grant, transperça le corps de Mr Pressler.

Mr Grant, réalisant son erreur, lâcha son arme et recula de quelques mètre, l’air effaré. Je vis alors une corde s’enrouler à son cou et le tirer en arrière, le traînant au sol. J’arrive à apercevoir la corde parmi les herbes et me jette dessus pour essayer de l’enlever. Malheureusement la corde me fila entre les doigts et me brûla légèrement la main. Mr Delingger tira sur la corde qui se fragilisa, et Mr Grant coupa ce qu’il en restait à l’aide de sa dague. De nouveaux cadavres sortirent du sol. Voyant cela, je lance deux pointes de flèches grâce à ma télékinésie, qui mettent hors-combat deux de ces cadavres. Mais nous comprenons vite qu’ils se reconstruisent indéfiniment et que d’autres sortent de terre. Tandis que Mr Pressler tente de cautériser sa plaie à l’aide de la poudre explosive de ses balles, je m’ouvre à nouveau l’esprit au monde exterieur. La pression était de retour, mais je devais trouver la source. Je réussi à trouver la source, que j’indique du doigt avant de tomber à genoux, refermant mon esprit. Je vis alors que Mr Pressler s’était évanouis après avoir tenté une nouvelle fois la cautérisation. Mr Delingger nous dit de nous occuper de Mr Pressler et de le protéger face aux cadavres, tandis qu’il se dirigeait vers la source, seul. Moins d’une minute après le départ de Mr Delingger, Mr Pressler se releva et commença à se diriger vers la source également. Mais ce n’était plus vraiment Mr Pressler. Il avait un regard vide et ne répondait pas à mes appels. Mr Grant l’arrêta en le serrant de ses bras, mais Mr Pressler se débattit. Il semblait vouloir donner un coup de pied à Mr Grant mais à la place il trébucha, il tomba au sol, ce qui rouvrit sa plaie.

Affolés, nous ne savions pas quoi faire. Tout à coup la main de MrPressler, victime du maléfice, commença à bouger d’elle même. J’ai ressentit un danger venant de cette main, sans savoir pourquoi. Elle semblait tenter de prendre le contrôle du corps de Mr Pressler. J’ai donc su comment rompre ce lien. J’ai lancé ma dague en l’air, avant de la ramener avec ma télékinésie afin de trancher nette la main comme avec une guillotine. Perdre un membre lors d’une mission est un risque que l’on court, je suis bien placé pour le savoir. Je m’occupe ensuite de refermer ses plaies à l’aide de ma psyché, comme j’avais pu le faire lorsque j’ai perdu ma propre jambe. Il n’avait pas perdu de sang, et cela devait suffire pour le maintenir le temps de rentrer le soigner à la Fondation, puisqu’on avait pas de soigneurs pour cette mission. Mais pourtant. Pourtant son coeur a lâché. Sur le coup, nous ne comprenions pas. J’avais fait un travail propre pourtant ? Les plaies étaient refermées. Mais en réfléchissant je compris. Une bulle d’air avait dû entrer avant ou pendant que je refermais les plaies. Une fois dans le coeur, c’était terminé. On ne pouvait plus rien faire. Nous restions là, à chercher désespérément à le ranimer, mais c’était trop tard. Nous vîmes une colonne de fumée s’élever là où était partis Mr Delingger, Mr Grant courut là bas pour l’assister. De mon côté, voyant les cadavres se reformer, je compris qu’il ne fallait pas rester là. Je traînai comme je pouvais le corps de Mr Pressler, malgré le danger. Je ne pouvait pas laisser son corps ici, il fallait le ramener. Ainsi s’acheva la funeste mission du « Hanging Tree ».
Revenir en haut Aller en bas
A157-1703.74-2 - The Hanging Tree
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Fondation :: La Fondation Hellsing :: Manoir de la Fondation :: Rez-de-chaussée :: Espace de travail :: Bibliothèque :: Archives :: Rapports-